MENU ET COMMENTAIRES >>

La vitamine D et l’ostéoporose



Beaucoup d’entre nous sont conscients de l’importance du calcium et de son rôle dans la prévention de l’ostéoporose. Cependant, nous négligeons souvent un co-facteur essentiel dans la gestion de la santé des os : La vitamine D.

La vitamine D est aussi importante que le Calcium pour les os

La vitamine D favorise l’absorption du calcium et du phosphore. Elle régule les concentrations de calcium dans le sang et les processus de dépôt du calcium sur les os et les dents.

L’ostéoporose est le plus souvent associée à un apport insuffisant en calcium. Cependant, une carence en vitamine D contribue également à l’ostéoporose en réduisant les capacités d’absorption du calcium. Selon des études scientifiques américaines, les personnes atteintes d’insuffisance en vitamine D absorbent moins de 10% de calcium disponible. Autrement dit, même si vous avez un apport adéquat en calcium, vous ne pourrez pas l’absorber efficacement si vous avez de faibles niveaux de vitamine D. Des chercheurs de la Harvard Medical School ont publié les résultats d’une étude à grande échelle dans l’American Journal of Clinical nutrition en Février 2003, qui confirme ces constatations. L’étude a conclu qu’il y avait un risque moindre de fractures de la hanche chez les individus âgés qui ont un apport plus élevé de vitamine D avec un apport de calcium équivalent.

Quelle quantité de vitamine D consommer ?

Les besoins en vitamine D d’une personne adulte d’âge moyen (incluant les femmes enceintes) sont de 200 UI/jour. Les besoins d’un adulte de plus de 50 ans sont de 400 UI/jour. Les recommandations pour les besoins en vitamine D augmentent avec l’âge et atteignent 600 UI/jour pour une personne âgée de plus de 70 ans.

Les carences en vitamine D sont fréquentes chez les personnes de plus de 50 ans, on les retrouve chez 25 à 50 % des personnes suivant les populations. Ce taux est même supérieur chez les personnes âgées vivant en maisons de retraite. Les personnes âgées de vivant pas en maison de retraite sont particulièrement à risque de carence lorsqu’elles vivent dans les régions les plus au Nord dans lesquelles l’exposition du soleil est limitée.

Un rapport publié par des chercheurs Danois en Mars 2004 montre qu’une prise de 400 UI/jour de vitamine D a pour effet de réduire le risque de fracture des os chez les personnes ne résidant pas en maisons de retraites.