MENU ET COMMENTAIRES >>

Les différents systèmes d’apport de CO2 pour aquarium



Il peut être intéressant d’apporter du CO2 dans l’aquarium pour favoriser la croissance des plantes ou pour réguler le pH. Il existe trois grandes catégories de systèmes de production ou d’apport de CO2 :

  • les systèmes biologiques
  • les systèmes mécaniques
  • les systèmes d’apports de production de CO2 par électrolyse

Cet article a pour objectif de présenter le principe de fonctionnement de ces différentes méthodes, leur fiabilité et leur coût.

La production biologique de CO2

Cette méthode est la plus recommandée pour les aquariophilistes qui ont peu d’expérience avec le CO2. Cette méthode est de loin la moins coûteuse mais demande un peu de travail manuel.

Un système de production biologique de CO2 se compose au minimum d’un réservoir (souvent une bouteille de soda vide), d’eau, de sucre et de levure. Ces ingrédients fermentent et produise naturellement du CO2. La bouteille est équipée d’un bouchon traversé par un tuyau qui permet d’envoyer le gaz vers le diffuseur installé dans l’eau de l’aquarium.

Il est possible de construire soi-même un système artisanal, très peu coûteux, de production de CO2 pour des aquariums de 100 à 300 litres. Pour cela, je vous invite à consulter l’article suivant : Une production artisanale de CO2 longue durée avec gel.

système de co2 artisanal pour aquarium

Un système de CO2 artisanal et efficace pour aquarium

L’apport mécanique de CO2

La technique qui consiste à injecter du CO2 dans l’aquarium à partir de réserves stockées en bouteilles, également appelée apport mécanique, est plus pratique et bien plus efficace que les systèmes biologiques. Cette technique est malheureusement plus chères et demande un matériel sophistiqué, son installation est plus délicate. La plupart des aquariophilistes qui utilisent ce système vous diront qu’il faut un certain temps avant de trouver les bons réglages. Par contre, lorsque le système marche, il n’y a plus aucune manipulation pour de nombreuses années, et il est très efficace.

Le système comprend habituellement une ou plusieurs bouteille(s) de CO2 sous pression, un détendeur, une valve de régulation, un compteur de bulle, un tuyau et un diffuseur de gaz dans l’aquarium. Un système de mesure automatique est recommandé pour suivre en temps réel le taux de CO2 dans l’aquarium. Il existe des systèmes de mesures chimiques (changent de couleur en fonction du taux de CO2), et des systèmes plus perfectionnés électroniques avec affichage digital.

La photosynthèse permet aux plantes de produire leur énergie et d’assimiler les nutriments qui leurs permettent de grandir. La photosynthèse utilise l’énergie contenu dans la lumière pour provoquer des réactions chimiques à l’intérieur des cellules qui composent les feuilles, et le CO2 comme nutriment, en combinaison avec d’autres éléments minéraux ou organiques.

Ainsi, lors des périodes de nuit, la plante stoppe naturellement le processus de photosynthèse, et n’utilise donc plus le CO2 contenu dans l’eau. Au contraire, la respiration des cellules de la plante dégage du CO2.

Même si le CO2 est vital pour les plantes, trop de CO2 peut avoir des conséquences néfastes pour l’aquarium et les poissons, en particulier en abaissant le PH. Les systèmes de CO2 mécaniques, pour éviter tout risque de surdosage nocturne, sont généralement équipés d’interrupteurs automatiques (branchés sur des minuteurs) qui coupent l’alimentation en gaz la nuit. Le plus simple est de brancher l’interrupteur de l’éclairage et l’interrupteur du CO2 sur le même minuteur. L’idéal est d’allumer le CO2 environ une demi heure avant le début de l’éclairage, et de le couper une heure environ avant l’extinction de l’éclairage, car les plantes sont immédiatement productives à l’allumage de la lumière, mais réduisent leur activité et consommeront ainsi les trop pleins de CO2 avant la nuit.

La plupart des systèmes de production de CO2 sont équipés d’une valve qui permet d’ajuster le débit de gaz. Le taux de CO2 dans l’aquarium peut être contrôlé en permanence par un système de mesure électronique avec affichage digital. Il existe également (bien que plus coûteux) des systèmes de mesures qui ajustent en continu l’ouverture de la valve en fonction du taux de CO2 mesuré dans l’aquarium.

La production de CO2 par électrolyse

Ce système utilise l’électricité pour transformer une cartouche remplaçable de carbone en gaz CO2. Le gaz se créé au fur et à mesure sous forme de microbulles à la surface du carbone et se dissout lentement dans l’eau de l’aquarium. Le système se compose d’un boitier de contrôle électronique et de la recharge de carbone.

Ce système peut convenir pour de petits aquariums (jusqu’à 100 Litres) mais n’est pas très répandu et plusieurs tests de grandes revues le déconseillent. Cette technologie pourrait néanmoins s’améliorer rapidement.