MENU ET COMMENTAIRES >>

Réussir à faire pousser des plantes d’aquarium



En se concentrant sur quelques exigences de base et une compréhension générale des besoins des plantes, il est possible de créer un beau paysage végétal dans son aquarium.

La composition du sol

Un bon substrat est constitué de deux couches, conçues pour permettre l’ancrage des racines et pour fournir les minéraux essentiels pour la croissance des plantes.

Un mélange de latérite et de terre végétale pour la couche inférieure (d’environ 5 cm d’épaisseur) constitue le stock de minéraux et de nutriments nécessaires aux plantes, tandis que la couche supérieure est classiquement constituée de sable ou de gravier (sur une couche de 2 à 3 cm d’épaisseur). Les particules de déchets sont plus faciles à séparer de gravier que du sable lors du siphonnage du substrat.

La lumière

Les plantes ont besoin de lumière pour la photosynthèse. L’éclairage fluorescent spécial plantes est généralement recommandé, car il est principalement dans le spectre rouge et bleu. Le spectre rouge favorise la photosynthèse. Une combinaison avec un éclairage à spectre complet est souhaitable pour un rendu naturel des couleurs dans l’aquarium.

La puissance devrait être comprise en 3 litres net pour un Watt (éclairage moyen) à 1 litre net pour un Watt (éclairage intense) selon les besoins en lumière des plantes, ou encore selon la profondeur de l’aquarium.

L’éclairage doit être mis en plage sur une période continue de 10 à 12h, sans interruption.

Pour en savoir plus :

Le CO2

Le substrat, la lumière et le CO2 sont les principaux facteurs de la croissance des plantes. Le CO2 est en partie fourni par la respiration des poissons, ainsi que par les échanges gazeux en surface, mais souvent en concentration pas assez élevées. Le CO2 est nécessaire à la photosynthèse. Les besoins en CO2 varient selon les plantes et selon l’intensité de l’éclairage de l’aquarium. Un kit de test est conseillé et les ajustements sont assez simples à faire. Pour bricoler un système artisanal de production de CO2, voir l’article : construire un système de production artisanale de CO2 efficace et de longue durée.

Si vous connaissez les valeurs de la dureté carbonatée (KH) et du pH de votre aquarium, vous pouvez calculer la teneur en CO2 nécessaire pour un bac planté. La concentration idéale de CO2 se situe entre 5-20 ppm. Des niveaux supérieurs à 30 ppm peuvent provoquer des problèmes respiratoires pour les poissons.

taux CO2 pH KH

*(KH en degrés/ CO2 en mg/l (ppm)) Exemple: Un pH de 6.6 et un KH de 3.0 donnent une concentration en CO2 de 22 ppm.

Les plantes ne sont pas capables d’utiliser les minéraux et la lumière en cas de concentration trop faible de CO2 dans l’eau de l’aquarium. La réciproque est vraie si l’un des deux autres ingrédients vient à manquer, il faut respecter un équilibre entre les trois valeurs.

Un autre aspect très important est le niveau de pH. L’injection de CO2 fera baisser le pH de votre aquarium, et ce d’autant que l’eau est douce (dureté faible). Gardez un œil sur le pH au cours des premières heures de l’injection de CO2, jusqu’à ce que la valeur de pH se soit stabilisée.

Les engrais et minéraux pour les plantes d’aquarium

Les plantes ont besoin de grandes quantités d’azote, de calcium, de magnésium, de soufre, de potassium et de phosphore, ce sont les macronutriments. Le fer, le zinc, le cobalt, le manganèse, et d’autres minéraux et oligo-éléments sont nécessaires mais en plus petites quantités, ce sont les micronutriments. Les macronutriments sont généralement présents en quantité amplement suffisante dans l’eau d’aquarium, alors que des micronutriments et oligo-éléments doivent être ajoutés de temps à autre s’ils viennent à manquer.

Des changements d’eau d’environ 20% toutes les deux semaines permettent de régénérer la plupart de ces éléments. Des tests spécifiques vous permettront d’identifier les nutriments que vous devrez ajouter manuellement.

Les autres choses que vous devriez savoir

Les pompes à air ont pour effet négatif d’abaisser le taux de CO2 dissout dans l’eau de l’aquarium. Dans un aquarium planté, les plantes produisent normalement suffisamment d’oxygène pour les poissons de votre aquarium, il n’est donc pas nécessaire d’en rajouter artificiellement. Un brassage trop fort de la surface de l’aquarium, à la sortie du filtre par exemple, a aussi pour effet d’éliminer le CO2 de l’eau : tous les types de filtres ne sont pas adaptés à un aquarium planté.

Les filtres sous gravier ne sont pas non plus recommandés, notamment parce que les mouvements d’eau générés dans le sol par le filtre sous-gravier favorisent l’oxygénation et donc l’oxydation du substrat. Cela a pour effet de rendre certains nutriments indisponibles pour les plantes. Le filtre sous-gravier est de toute façon incompatible avec l’emploi de substrats enrichis et pulvérulents (dont les terres végétales).

Trouvez un compromis entre les exigences de température de vos poissons et de vos plantes dans l’aquarium. Peu d’espèces de plantes peuvent accepter les températures d’eau élevées que demandent certains poissons.

Pour conclure

Un éclairage approprié, un substrat équilibré et un taux de CO2 de 10 à 20 ppm devrait vous permettre d’avoir des plantes florissantes. Si la croissance des plantes n’est pas suffisante, essayez d’abord d’ajuster le ou les facteurs déficients.