MENU ET COMMENTAIRES >>

Le Discus



Discus Symphysodon aequifasciataLe Discus (Symphysodon aequifasciata) vit dans la nature en groupes dans les zones calmes et chargées d’arbres submergés des eaux blanches ou noires d’Amazonie. On le retrouve dans les Rios Solimoes, Amazonas et Putumayo-Ica au Brésil, en Colombie et au Pérou (en savoir plus sur le biotope d’Amazonie).

Le corps du Discus est quasiment circulaire, avec une forte compression latérale. Il est doté d’une petite bouche et d’un front légèrement proéminent. Les nageoires dorsales et anales sont très développées et arrondies. La nageoire caudale est également arrondie, et les nageoires pelviennes sont effilées en forme de sabre. Le Discus adulte atteint une taille de 15cm.

Aujourd’hui, les différentes colorations des Discus que l’on trouve sur le marché rivalisent sans problème avec celles des poissons marins. Dans la nature, il existe trois souches différentes qui se distinguent par leur coloration. La plupart des Discus que l’on trouve aujourd’hui résultent d’un croisement entre ces espèces.

Discus de Heckel

Symphysodon discus – Discus de Heckel

Symphysodon aequifasciata aequifasciata - Discus vert

Symphysodon aequifasciata aequifasciata – Discus vert

Symphysodon aequifasciata haraldi - Discus bleu

Symphysodon aequifasciata haraldi – Discus bleu

Symphysodon aequifasciata axelrodi - Discus brun

Symphysodon aequifasciata axelrodi – Discus brun

Maintenance du Discus

Le rêve de tout aquariophiliste est de maintenir des discus. Il n’y a pas si longtemps encore, leur prix très élevé et leur rareté limitait leur maintenance à quelques spécialistes ou passionnés uniquement. Grâce à ces pionniers le Discus est devenu un poisson plus résistant et plus accessible, avec de nombreuses colorations. Il reste cher, demande un environnement spécifique et une bonne expérience de l’aquariophilie.

Le symphysodon discus demande du soin et de l’attention. L’aquarium doit être suffisamment grand pour offrir de nombreux espaces libres pour la nage, et quelques cachettes pour que ce poisson timide puisse s’y replier quand il est dérangé. Il apprécie les grandes plantes qui atteignent la surface de l’eau. Il apprécie un substrat pas trop clair, de taille moyenne, qu’il puisse prendre en bouche sans se blesser. Il se plait dans un décor de racines et bois flottés.

La qualité de l’eau doit être parfaite, et faire l’objet de toute votre attention. L’eau doit être très douce à douce (GH<10°), acide (pH entre 5,5 et 6,5). Les individus plus âgés tolère plutôt bien une eau un peu moins douce. La température doit être maintenue au dessus de 27-28°C au minimum. L’eau doit être bien filtrée et les changements d’eau nombreux, car le discus est un gros pollueur. Nourrir le Discus n’est pas évident. Il apprécie particulièrement la nourriture vivante ou congelée (voir l’article : deux recettes simples de nourriture congelée pour discus juvéniles et adultes).

Les Discus sont des poissons pacifiques et grégaires qui doivent absolument être maintenus en groupe d’au moins 5 ou 6 individus. En nombre inférieur, ils n’arriveront jamais à trouver leurs repères et seront continuellement dans une situation de stress ou à l’opposé d’acharnement vis à vis des autres Discus du groupe. Au vu de leurs taille, un aquarium de 450 Litres est un minimum pour accueillir des poissons adultes. Des jeunes Discus peuvent être maintenus en groupe dans un aquarium plus petit, de l’ordre de 300 Litres, à condition de bien l’aménager et de veiller à la qualité de l’eau.

Un groupe de jeunes discus

Un groupe de jeunes discus

Reproduction du Discus

Lorsqu’ils sont maintenus avec beaucoup de soin et nourris avec une nourriture de qualité et variée, les Discus Symphysodon aequifasciata atteignent leur maturité sexuelle au bout de deux ou trois ans, et commenceront à se reproduire dans le bac d’ensemble. Au moins pour les premières ponte, il est fortement recommandé de ne pas transférer les couples dans un bac de ponte spécifique. Dans le bac d’ensemble, parmi le groupe de Discus va se dégager un couple particulier, en général pendant le printemps. Ils effectuent une courte dans nuptiale, plutôt lente et intéressante à observer. La femelle dépose ensuite les œuf par petites grappes sur un support vertical (support en céramique, tuyau du filtre, grand feuille ou racine, …). Le mâle passe après chaque dépôt de la femelle stériliser les œufs. Les œufs éclosent au bout de 40 à 60 heures. Les deux parents s’occupent des œufs et des jeunes. Ils les ventilent avec leur nageoires pour éviter que l’eau stagne et que des moisissures apparaissent. Il retirent les œufs non fécondés reconnaissables à leur couleur blanche opaque. Ils aident ensuite les jeunes à sortir des œufs et les transportent dans leur bouche sur un autre support.Après 2 ou 3 jours les jeunes se détachent de leur support et commencent à nager en pleine eau.

Contrairement aux autres espèces de poissons, les alevins se nourrissent d’une sécrétion de la peau des parents, un équivalent du lait des mammifères. Les jeunes se regroupent sur les flancs, c’est un spectacle unique et épatant. Le lait du discus est produit par des cellules de la peau, principalement situées vers le dos du poisson. Le nombre de ces cellules augmente pendant les périodes de reproduction. Les deux parents se partagent la tâche de les nourrir à tour de rôle. Les jeunes restent sur l’un des parents jusqu’à ce que celui se mette à secouer frénétiquement son corps. C’est le signal que les jeunes attendent pour changer de parent.

Petit à petit, les jeunes s’intéressent de plus en plus à la nourriture qu’ils peuvent trouver en pleine eau. On peut alors commencer à les nourrir avec des nauplies d’artemia ou des rotifères. Les jeunes ont une forme allongée. Ils deviendront assez rapidement rond comme leurs parents, au bout de trois mois environ. La coloration définitive des jeunes commence à apparaître au bout de 8 à 9 mois. Pour finir, j’ajouterai que les jeunes parents, en particulier lors des premières pontes, mangent souvent les œufs ou les jeunes alevins. Il ne faut pas s’inquiéter pour autant, les pontes sont très régulières et il faut attendre que les Discus développent complètement leur instinct.