MENU ET COMMENTAIRES >>

Les coraux et l’éclairage de l’aquarium d’eau de mer



L’éclairage de l’aquarium d’eau de mer est particulièrement important pour les aquariums qui abritent des coraux vivants. Les changements d’éclairage peuvent affecter le corail vivant de manière très importante.

zoanthus vert et bernard l'hermite

Un zoanthus vert et un bernard l’hermite sous un éclairage HQI 12000K de marque Blau (photo et aquarium Webnature, 2011)

Les coraux que l’on trouve généralement en aquarium d’eau de mer se divisent en trois catégories :

  • Les coraux durs à squelette calcaire, qui possèdent un squelette extérieur ;
  • Les coraux mous, qui n’ont pas de squelette construit à partir de calcium ;
  • Les coraux durs à squelette corné, un corail petit et dur, qui est composé de très nombreux polypes.

La lumière est l’un des éléments vitaux de tout aquarium d’eau de mer qui contient des coraux, car les coraux ont besoin de la photosynthèse pour survivre.

Les coraux utilisent la lumière pour leur croissance d’une façon similaire à celle des plantes qui utilisent la photosynthèse. Toutefois le processus corallien comprend une étape supplémentaire : le corail intègre une algue zooxanthelle qui convertit l’énergie lumineuse grâce à la photosynthèse en énergie exploitable par le corail.

Le type de corail présent dans l’aquarium d’eau de mer détermine dans la plupart des cas le type d’éclairage nécessaire et son intensité.

Les algues zooxanthelles précédemment évoquées sont responsables de la couleur des tissus du corail et de ses polypes. Des différences de spectre lumineux peuvent influencer la couleur et l’intensité de la coloration des coraux de l’aquarium. Passer de l’éclairage classique en tubes néons vers un éclairage 10000K HQI renforcé par un éclairage UV (ou un éclairage légèrement bleuté 12000 K comme on en trouve dans le commerce) métamorphosera votre aquarium et fera exploser les couleurs des coraux et des poissons de l’aquarium. Le changement brusque de type d’éclairage est assez difficile a vivre pour les espèces abritées dans l’aquarium. Les coraux ont alors tendance à fermer leurs polypes et à se refermer sur eux-mêmes pour protéger les algues zooxanthelles qu’ils abritent et qui les font vivre.

Ce phénomène ne dure toutefois pas très longtemps. Les coraux s’habituent aux nouvelles conditions lumineuses en quelques heures à quelques jours suivant les espèces, car il leur faut modifier leur capacité d’absorption de la lumière en changeant leur couleur et leur forme, voir en se déplaçant pour les espèces qui le peuvent.

La meilleure façon de faire le changement d’éclairage reste quand-même de faire ce changement de la façon la plus progressive possible. S’il y a plusieurs lampes, ne les changez pas toutes en même temps. N’allumez les nouvelles ampoules que quelques heures dans la journée au début, puis augmenter la durée d’éclairage sur une semaine. Si vous utilisez un éclairage fort, faites en sorte qu’il s’allume progressivement (une lampe après l’autre par exemple), et pas soudainement, car les poissons et coraux apprécient peu cela (imaginez-vous que l’on vous réveille en vous éclairant avec un HQI de 100 watt).

En conclusion, les lampes HQI sont les plus adaptées pour maintenir des coraux durs en aquarium avec le meilleur rendu pour l’œil humain, car même si les éclairages à base de néons ou de LED s’améliorent continuellement il y a moins de chances de succès avec des coraux durs. Les coraux durs sont délicats à maintenir et cet éclairage aide à maintenir un équilibre de vie avec toutes les chances de réussite. Les coraux mous sont moins exigeant et permettent l’utilisation d’éclairages néons ou LED, qui présentent certains avantages, comme le fait de produire moins de chaleur et donc d’évaporation de l’eau de l’aquarium.