MENU ET COMMENTAIRES >>

Que faire si mon chien est malade en voiture?



Si votre chien est malade en voiture, cela peut rendre chaque voyage très difficile. Un simple déplacement chez le vétérinaire peut devenir très stressant pour vous et votre chien. Cet article a pour objectif de vous présenter une méthode qui fonctionne pour conditionner votre chien pour éviter qu’il soit malade en voiture.

Ce jeune chien est sujet au mal des transports en voiture

Le transport peut être une épreuve difficile : comment éviter que ce jeune chien ne soit malade en voiture?

La maladie des chiens en voiture

  • Il s’agit d’un mal des transports, tel que vous et moi pouvons le ressentir.
  • Le mal des transports peut être causé par un petit nombre de facteurs, dont le principal est le mouvement de l’oreille interne du chien.
  • Ce mal peut se caractériser par des vomissements, par une salivation excessive, des bâillements, des pleurs, une inquiétude exagérée, et même par de la diarrhée dans les cas extrêmes.
  • Un conditionnement bien réalisé du chien aux trajets en voiture peut permettre de réduire ou d’éliminer ce mal du transport.

Conditionner son chien aux trajets en voiture

Commencez les étapes décrites ci-dessous, avec patience, en ne voulant pas aller trop vite, et en vous arrêtant à chaque fois avant que votre chien ne présente les premiers signes de malaise. Si votre chien se sent mal, c’est que vous êtes allé trop vite. Restez calme car votre chien ressentira votre stress

  • La première journée, amenez votre chien à proximité de la voiture et récompensez le.
  • Le lendemain, ouvrez la portière de la voiture et récompensez le.
  • Le lendemain, faites monter votre chien dans la voiture, caressez le, jouez avec lui et récompensez le.
  • Le lendemain, démarrez la voiture, récompensez votre chien.
  • Le lendemain, déplacez la voiture sur une courte distance, à l’arrivée récompensez votre chien.
  • Continuer d’augmenter la distance de jour en jour jusqu’à ce que vous dépassiez progressivement la limite de distance à laquelle votre chien commençait à montrer ses signes habituels de mal des transports la veille.

Comme dans beaucoup de cas dans l’éducation de son chien, la répétition de l’acte d’apprentissage ou de conditionnement est une nécessité. A l’issu de ce travail, votre chien devrait être capable de monter dans la voiture sans ressentir le mal des transports et sans appréhension.