MENU ET COMMENTAIRES >>

Les chiens et l’anxiété



L’anxiété est un problème assez commun chez le chien et qui peut être un réel problème. Les chiens anxieux peuvent être destructeurs pour la maison ou devenir dangereux pour la famille, les chiens ou habitants du voisinage, générant du stress à la fois pour l’animal et le propriétaire.

L’anxiété de la séparation est l’une des formes les plus typiques d’anxiété chez le chien. Les chiens qui souffrent de l’anxiété de la séparation ressentent un très grand stress lorsque leurs propriétaires quittent la maison ou lorsqu’ils sont laissés seuls. Les symptômes sont en général les suivants : le chien gémit, aboie, creuse machinalement en grattant le sol, tapis ou carrelage avec ses griffes, ou mâche frénétiquement ses jouets ou des objets qu’il trouve.

Ces manifestations de l’anxiété du chien peuvent perturber les voisins et se traduire par la destruction d’objets de la maison ou du mobilier. Laisser son chien à l’extérieur dans le jardin n’est pas une solution car le comportement du chien est le même  qu’il soit dehors ou à l’intérieur de la maison. Ses aboiements sont encore plus gênants et il risque de s’enfuir.

Heureusement, le traitement de l’anxiété chez le chien a connu beaucoup de progrès. Si votre chien souffre d’anxiété de séparation, il y a plusieurs façons d’atténuer le problème :

1. Désensibilisez votre chien. Vous pouvez aider votre chien à s’habituer à votre départ de la maison en sortant à répétition de votre maison. Commencez par quitter la maison pour quelques minutes, puis augmentez progressivement le temps pendant lequel vous restez hors de la maison, sans lui faire de câlin ou de fête lorsque vous rentrez, l’air de rien car votre chien doit considérer comme normal vos allers et venues.

2. Faites lui faire de l’activité. Les chiens ont besoin d’avoir un niveau raisonnable de stimulation à la maison en général pour dépenser leur énergie et libérer leur stress. Les chiens qui souffrent de l’anxiété de séparation ont tendance à être moins stressés quand ils sont fatigués. Pendant votre absence, vous pouvez occuper votre chien en lui laissant des jouets qu’il affectionne ou des os en peau à mâcher pendant de longues heures.

3. Essayez les garderies pour chiens. Les relations avec les autres chiens et les gens durant la journée pendant votre absence augmenteront son caractère social et réduiront son anxiété en présence d’inconnus ou d’autres chiens. Les garderies sont différentes des chenils dans lesquels les chiens sont en cage, ce qui peuvent aggraver les troubles de l’anxiété.

4. Envisagez de lui donner des médicaments. Des médicaments sont disponibles pour aider à soulager les problèmes psychologiques des chiens, et notamment les troubles de l’anxiété. Discutez-en avec votre vétérinaire pour voir si c’est une option adaptée pour aider à réduire l’anxiété de la séparation.