MENU / DISCUSSION >>

Comment changer le sol, le substrat ou le gravier de son aquarium ?



Cet article fait suite à une question d’un internaute, j’espère que la réponse pourra servir à plusieurs d’entre vous :

« J’ai un aquarium de 240 litres avec des scalaires, des néons noirs et de nombreux autres petits poissons. Je l’ai depuis plusieurs années, et je regrette d’avoir mis des graviers colorés à son démarrage. Je me demandais s’il était possible de changer pour un gravier plus naturel, ou s’il ne faut jamais y toucher ? S’il est possible de changer, pourriez-vous m’indiquer de quelle façon je devrai m’y prendre ? Merci. « 

Le fait de remplacer l’intégralité du sol d’un aquarium stabilisé pose débat auprès des spécialistes car de nombreuses colonies de bactéries bénéfiques pour l’aquarium (elles éliminent les déchets et neutralisent les composants toxiques pour les poissons) vivent dans le sol. Certains spécialistes pensent que les bactéries les plus importantes vivent dans le sol et donc que le sol doit être perturbé le moins possible, alors que d’autres pensent qu’il y en a autant voire plus dans le filtre que dans le sol.

Où vivent les bactéries essentielles à l’aquarium ?

Les bactéries bénéfiques vivent sur toutes les surfaces de l’aquarium. Les colonies de bactéries sont invisibles à l’ail nu, mais on peut sentir le film très fin et légèrement gluant qu’elles forment sur les différentes surfaces. Tout ce que vous retirerez de l’aquarium pourra avoir une conséquence sur les populations de bactéries. Cela ne signifie pas pour autant qu’il ne faut rien retirer de l’aquarium !

Equipé d’un kit de test des paramètres de l’eau et sachant comment procéder, vous pourrez sans danger pour votre aquarium en changer le sol. Vos poissons apprécieront en effet un sol plus naturel et cela pourra se sentir sur leur comportement.

Préparez un planning précis des opérations à effectuer

Avant de modifier le sol de l’aquarium, il est nécessaire de préparer au calme un planning précis des différentes tâches à effectuer. A la fin de cet article, je vous propose des check-lists en modèle.

Comme le changement de sol est très intrusif, il est conseillé de déplacer les poissons dans un bac de stockage temporaire. Si vous n’avez pas d’aquarium de stockage, je vous recommande l’achat d’un aquarium de 40 litres environ. Ces petits aquariums sont très peu coûteux, et ils pourront être utilisés comme aquarium hôpital ou comme aquarium de quarantaine plus tard. Si vous ne pouvez vraiment pas disposer d’un aquarium de stockage, une autre possibilité est d’utiliser un seau propre d’une vingtaine de litres qui n’a jamais, absolument jamais, contenu de détergents ou de produits chimiques.

Le déroulement et le timing

Préparez un timing pour le déroulement de l’ensemble des différentes étapes. Le changement de sol ne doit pas se faire quelques jours après le changement ou le nettoyage du filtre. Cela permettra aux bactéries contenues dans les masses du filtre de se stabiliser et de se renforcer avant qu’elles ne soient soumises à l’épreuve du changement de sol. Testez l’eau pour vous assurer que les niveaux d’ammoniaque et de nitrites sont à zéro. Si ces valeurs ne sont pas nulles, attendez qu’elles le deviennent avant de tenter le changement de gravier.

La veille du grand changement, ne nourrissez pas les poissons. Ceci permettra de réduire les déchets dans l’aquarium de stockage. Le jour précédent le changement de gravier, relisez la check-list pour vérifier que vous disposez de tout et que vous êtes prêt.

  • Installez l’aquarium de transition

Démarrer le processus en rinçant le gravier successivement jusqu’à ce que l’eau de rinçage soit transparente. Ensuite, installez l’aquarium de stockage aussi près que possible de l’aquarium principal. Cela vous permettra de transférer les poissons d’un aquarium à l’autre plus facilement. Ensuite, débranchez temporairement le filtre de l’aquarium principal. Effectuez les étapes à venir rapidement, de sorte que le filtre ne reste éteint que pendant une courte durée.

Siphonnez assez d’eau dans l’aquarium principal pour remplir les deux tiers de l’aquarium de transition. Ensuite, enlevez toutes les plantes vivantes, les pierres et autres décorations de l’aquarium principal et mettez-les dans le bac de stockage. Cela permettra de préserver la culture bactérienne sur les pierres, etc. Toutefois veillez à conserver suffisamment de place pour les poissons, que vous pouvez maintenant enlever de l’aquarium principal.

  • Déplacez les poissons

Capturez rapidement les poissons à l’épuisette et déplacez-les. L’eau dans le bac transitoire provenant de l’ancien bac, vous n’avez pas besoin de les acclimater, ils peuvent être déplacés directement sans risque. Une fois que vous avez déplacé les poissons, couvrez le réservoir de sorte qu’aucun de vos amis à nageoires ne puisse s’échapper. Si vous n’avez pas de couvercle, un journal ou un morceau de carton fera l’affaire. Ajoutez suffisamment d’eau dans l’aquarium principal pour permettre le filtre de fonctionner, et rallumer le.

NB : ne pas remplir complètement l’aquarium principal, laissez un volume libre pour les pierres, bois et décors. Vous êtes maintenant prêt à procéder au changement de sol.

  • Remplacez le sol

Ramassez l’ancien substrat et stockez le dans des seaux. Une fois que tout l’ancien sol a été enlevé, aspirez les débris du fond de l’aquarium puis mettez en place le nouveau sol. Ensuite, vous pourrez remettre les pierres, les plantes et le décor. Enfin déplacez vos poissons du bac de stockage vers le bac principal. Mettez les poissons en suivant une procédure d’acclimatation classique, comme lorsque vous les avez achetés. Un passage trop brusque dans une nouvelle eau peut être dangereux.

Laissez les lumières éteintes pour le reste de la journée, et ajoutez un conditionneur d’eau antistress et protecteur des muqueuses pour aider à soulager le stress des poissons. Nourrir les poissons avec parcimonie, au moins le premier jour. Il est important de surveiller les paramètres de l’eau les prochains jours et prochaines semaines, en particulier l’ammoniac et les nitrites. Si vous avez un petit pic procédez à des changements d’eau partiels.

Après le déménagement

Trois jours après le changement de sol, testez l’eau : ammoniac et nitrites. Si les valeurs sont nulles, attendez encore trois jours puis testez à nouveau. Si elles sont toujours nulles, faites un dernier test une semaine après. Si le test révèle un pic d’ammoniac ou de nitrites, traitez l’aquarium comme s’il s’agissait d’un aquarium récemment mis en place, ce qui signifie des tests fréquents et des changements d’eau jusqu’à ce que les niveaux d’ammoniac et de nitrite tombent à zéro.

Les checklists !

  • Le matériel nécessaire

- Le nouveau sol
- Un aquarium (ou grande bassine) provisoire
- Un couvercle pour le bac de stockage des poissons
- Un siphon
- Une épuisette
- Un récipient pour stocker le gravier
- Un petit récipient pour ramasser le gravier
- Un traitement anti stress / conditionneur d’eau

  • Ce qu’il faut préparer et faire à l’avance

- Deux semaines avant : nettoyer le filtre
- Un jour avant : tester le taux d’ammoniac et de nitrite
- Un jour avant : arrêter de nourrir les poissons
- Le jour du changement : mettre en place l’aquarium de transition qui servira au stockage des poissons
- Le jour du changement, rincer le nouveau gravier

  • Remplacer le sol

- Eteignez le filtre de l’aquarium principal
- Remplissez l’aquarium de transition aux deux tiers avec l’eau de l’aquarium principal
- Enlevez les pierres, les plantes et le décor et installez le tout dans l’aquarium de transition
- Déplacez les poissons vers l’aquarium de transition et couvrez le bac
- Rajoutez assez d’eau dans l’aquarium principal pour permettre au filtre de tourner et de ne pas s’assécher
- Eteignez le filtre de l’aquarium principal
- Enlevez le substrat de l’aquarium
- Mettez en place le nouveau substrat dans l’aquarium
- Déplacez les pierres, les plantes et les éléments de décoration vers l’aquarium principal
- Déplacez les poissons vers l’aquarium principal