MENU ET COMMENTAIRES >>

Les caractéristiques des tubes néons



Plusieurs paramètres caractérisent les tubes néons qui éclairent nos aquariums :

  1. le spectre
  2. le flux de lumière
  3. la température de couleur
  4. la puissance
  5. l’indice de rendu des couleurs
  6. la durée de vie

1. Le spectre lumineux

Le spectre indique les couleurs émises par le tube néon, ainsi que les couleurs prédominantes. On caractérise les couleur par la « longueur d’onde ». Le spectre est un graphe qui indique le pourcentage d’intensité lumineuse totale émise dans chacune des longueur d’onde ou couleur. Ci-dessous un exemple de spectre tel qu’il est affiché sur l’emballage des néons du commerce :

spectre tube néon

2. Le flux de lumière

Le flux correspond à l’intensité de lumière émise par le tube, on le mesure en lumens. Cette valeur permet de calculer l’intensité réelle de lumière reçue par les plantes de l’aquarium. Il faut pour cela tenir compte des pertes émises vers le haut en l’absence de réflecteur, de la réflexion de la lumière à la surface de l’eau, de la lumière absorbée par l’eau (l’intensité est divisée par deux tous les 20 cm de couche d’eau). Pour un bac de 50 cm de haut, une valeur de 10 000 lumens par m2 est une moyenne.

3. La température de couleur

Elle est exprimée en unité « Kelvin ». Elle correspond à une moyenne pondérée de l’ensemble des couleurs émises par le tube pour donner une couleur globale que l’on perçoit à l’œil nu. Le soleil émet une lumière moyenne de 5000 Kelvin. Cette température appelée lumière blanche, sert de référence pour y comparer les tubes que l’on trouve dans le commerce. Une température de couleur plus faible que 5000 K, comme celle des tubes horticoles, a un rendu orangé. Une température de couleur plus forte se rapproche du tube UV avec un rendu bleu-violacé.

4. La puissance

Les plantes demandent, selon leur habitat naturel, des intensités d’éclairage différentes. Les plantes d’ombre se contenteront de 100 à 300 Lux, la grande majorité recevra 1000 à 4000 Lux, et l’on fournira 4000 à 10000 Lux aux plantes les plus gourmandes. Le nombre de Watt à apporter à l’aquarium dépend fortement de ses dimensions, et le nombre de Lux par Watt dépend de la marque et de la longueur du tube. L’installation d’un réflecteur en aluminium sur un néon permet d’augmenter sensiblement l’intensité lumineuse émise vers le bac. La règle générale consiste à retenir :

  • éclairage intense : 1 Watt pour 1 litre
  • éclairage fort : 1 Watt pour 2 litre
  • éclairage moyen : 1 Watt pour 3 litre
  • éclairage faible : 1 Watt pour 4 litre

Par exemple, pour un bac de 100 x 30 x 40 cm (120 l), on utilisera 2 tubes de 90cm de longueur (30 Watt) pour un éclairage moyen, et 4 tubes pour un éclairage intense.

5. L’indice de rendu des couleurs

Il s’agit d’une note sur 100 qui caractérise le rendu des couleurs. Plus le chiffre est proche de 100 et plus les couleurs auront un rendu naturel. Il faut savoir qu’en général un bon IRC est lié à une intensité moyenne et la réciproque est vrai. Il est difficile de trouver un bon compromis parmi les tubes du commerce.

6. La durée de vie

Sur l’emballage du tube est inscrit la durée de vie du néon. Il s’agit de la durée pendant laquelle le tube garde toutes ses qualités. Généralement, un tube fonctionne avec toutes sas qualités pendant une durée de 6 mois à un an. Il n’est pas possible à l’œil nu de se rendre compte de fin de vie du tube. En effet il s’agit de la déviation progressive du spectre et de l’apparition de certaines longueurs d’onde plutôt propices à la poussée des algues.