MENU ET COMMENTAIRES >>

Le Barbus tetrazona



L’un des petits poissons d’aquarium les plus connus et surtout l’un des plus vifs. Le Barbus Tetrazona est un petit joyaux asiatique à maintenir en groupe.

Le Barbus Tetrazona, appelé aussi Barbus Tigre, est l’une des espèces les plus populaires de nos jours. Des années de sélection et d’élevage ont crées de nombreuses variétés que l’on trouve dans la plupart des animaleries.

Ce poisson Asiatique est originaire des eaux calmes ou stagnantes de Sumatra, de Bornéo et de Thaïlande. Le Tetrazona présente un corps aplatit latéralement, haut et trapu. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il n’a pas de barbillons. Les mâles sont plus fins et élancés, et sont dotés de couleurs plus vives. Les plus grands individus ne dépassent pas 7 cm.

Il existe de nombreuses variétés de Tétrazona. Elles vont du Tetrazona albinos au Tétrazona vert émeraude. La description suivante présente la forme d’origine, qui est à mon sens la plus belle. En comptant la rayure qui traverse l’œil, il y a au total 4 bandes bleu-noires qui traversent verticalement le corps. La troisième bande commence à la base noire de la queue et de termine au début de la nageoire anale. Les nageoires dorsales et anales ont une couleur orange vive, alors que les autres nageoires sont rouge pâle. Le reste du corps est marron-orange, le haut du corps étant presque vert-olive. Les écailles vues sous un certain angle reflètent la lumière et sont alors d’une couleur d’or intense qui illumine leur peau, ils sont alors magnifiques !

Barbus tetrazona

Maintenance du Barbus tetrazona

Les Barbus Tetrazona sont conseillés pour les débutants en aquariophilie (voir la liste des poissons d’aquarium les plus conseillés aux débutants), car ce sont des poissons robustes que l’on peut élever sans problèmes si l’on respecte les règles élémentaires de l’aquariophilie (entretien régulier, surveillance de la qualité de l’eau, etc.).

Le seul coté obscur des Tetrazona est leur tendance à s’attaquer aux nageoires des autres poissons de l’aquarium, et en particulier des plus grandes et plus calmes espèces. Il faut en particulier éviter de les maintenir avec des scalaires. Les Barbus maintenus en solitaires sont très agressifs. Ils se calment lorsqu’ils sont maintenus en groupe d’au moins 6 individus. L’aquarium idéal est bien planté, avec quelques espaces de nage, et un fond de sable qu’ils aiment remuer.

La nourriture n’est pas un problème. Ils acceptent tous les types de nourriture, allant des granulés aux flocons, en passant par la nourriture vivante ou congelée. Il faut veiller cependant à ne pas trop les nourrir car ce sont des gloutons qui ne s’arrêteront pas de manger d’eux-même.

Ils préfèrent une température de 20 à 25°C (éviter les températures plus chaudes), un pH de 6 à 7,5, et une eau douce à moyennement dure.

Reproduction du Barbus tetrazona

Les mâles sont plus colorés et plus élancés que les femelles. La reproduction du Tétrazona est similaire à celle des autres Barbus. L’aquarium de reproduction devrait ne pas avoir de substrat, être garni avec quelques plantes en pot, et être aussi grand que possible. Conditionnez les futurs reproducteurs en leur apportant les jours qui précèdent la meilleure nourriture possible avant de les transférer dans le bas de reproduction. Les Tetrazona se reproduisent plutôt le matin qui suit l’introduction dans l’aquarium. Un changement d’eau peut aussi déclencher la ponte. Les femelles sont les partenaires les plus actives et mènent la danse. Au bout d’un moment, des couples se forment et s’ébattent des les plantes. Le mâle et la femelle se frottent l’un contre l’autre, et le mâle tourne frénétiquement autour de la femelle. Les œufs sont ensuite disséminés parmi les plantes en grand nombre.

Les Tétrazonas, comme la plupart des Barbus, mangent leurs propres œufs et devraient être retirés immédiatement du bac après la ponte. Les œufs sont transparents et éclosent au bout de 24heures à la température de 24°C. Les alevins doivent être nourris avec la plus petite nourriture possible, comme des nauplies d’artemia. Une fois que les alevins ont un peu grandit, ils deviennent très facile à élever.