MENU ET COMMENTAIRES >>

Ancistrus Temminckii



Ancistrus TemminckiiL’ancistrus Temminckii est le plus connu des poissons « nettoyeur de vitre ». Il présente un corps allongé, un ventre aplati sur le dessous et une bouche en forme de ventouse. La bouche ventrale est pourvue de fortes lèvres avec des plaques cornées qui lui servent à racler les roches et les racines pour en arracher les algues.

Dans la nature, ce poisson vit en eaux vives et sa ventouse lui permet de se fixer au fond et résister à la force du courant. Le corps est orné de plaques osseuses et les nageoires dorsales et pelviennes arborent une épine solide. Le mâle, plus gros, présente des excroissances cutanées sur la tête qui sont absentes ou très réduites chez la femelle.

Maintenance du Ancistrus Temminckii

Il a besoin de cachettes pour la journée. Une racine est conseillée, elle lui apportera un complément alimentaire en fibres et cellulose. Il apprécie d’être en petit groupe ou au minimum en couple, on le voit trop souvent en solitaire dans un aquarium.

C’est un poisson crépusculaire, qui reste caché pendant le jour. Il est pacifique avec les autres espèces.

En cas de carence de sa nourriture en végétaux, il attaque les plantes de l’aquarium, avec une préférence particulière pour les Echinodorus, végétaux et proies vivantes, auxquels on peu ajouter la nourriture en granulés pour poisson de fond.

Il apprécie la présence d’une racine qu’il racle à la recherche de fibres et de cellulose qui facilitent son transit intestinal.

Reproduction du Ancistrus Temminckii

Un mâle pour une ou plusieurs femelles. Le bac de ponte doit avoir un volume de 50 à 100 litres, avec des morceaux de tubes sur le fond (diamètre de l’ordre de 4 cm). La lumière doit être diffuse, et l’eau de caractéristiques proches de : 24°C, pH =7, TH<18°, TAC<4°.

La femelle pond une grappe d’oeufs (50 à 100) de couleur jaune ou orangée, collants, d’un diamètre de 3 mm. Dans le cas d’une ponte en bac d’ensemble, on peut retirer les grappes pour les placer dans un aquarium destiné à l’éclosion.

L’incubation dure 6 jours, pendant lesquels le mâle les ventile avec ses nageoires pelviennes. Les alevins peuvent être nourris directement de nauplies d’artémias ou de petits pois écrasés.