MENU ET COMMENTAIRES >>

Altolamprologus Compressiceps



Altolamprologus Compressiceps est l’un des poissons endémiques du Tanganyika les plus appréciés.

Altolamprologus Compressiceps est un poisson endémique au lac Tanganyica. Son nom, « compressiceps » vient de la forme comprimée de son corps, haut et fin latéralement. Le mâle atteint une taille adulte de 15cm, la femelle est plus petite et plus menue, elle dépasse rarement les 10 cm. Les mâles sont plus grands que les femelles. Il est très difficile de les distinguer avant de connaître leur taille adulte.

L’Altolamprologus Compressiceps possède des écailles très épaisses et résistantes qu’il peut redresser en se courbant lorsqu’il se sent menacé. Cette carapace le protège des agressions extérieures.

Sauvage, l’Altolamprologus est un poisson prédateur qui se nourrit de petits poissons et de crevettes. Il se régale des pontes d’autres poissons en aquarium d’ensemble. Il a tendance à rester immobile à l’aplomb d’une roche ou à l’ombre d’une plante, où il se tient prêt à bondir sur une proie, la bouche grande ouverte. Le mâle forme un territoire sur lequel vivent une ou quelques femelles et qu’il défend contre les autres mâles de son espèce.

Altolamprologus Compressiceps

A. Compressiceps se différencie du A. Calvus par un nez plus court et plus trapu, et un corps plus haut et plus fin. Les écailles du Compressiceps descendent sur la tête du poisson, alors que celles du Calvus s’arrêtent derrière la nuque.

Maintenance du Altolamprologus Compressiceps

Il apprécie une eau à la température stable comprise en 24 et 27°C et craint les fortes chaleurs d’été. Le pH doit être basique, compris entre 8 et 8,5. La dureté totale doit être comprise entre 12 et 18°GH. Il apprécie une nourriture variée et équilibrée. Les granulés du commerces conviennent très bien, à condition de lui apporter régulièrement de la nourriture vivante ou congelée. Comme tous les poissons à dominante carnivore, un jour de jeûne par semaine est recommandé.

Pour le maintenir, un aquarium de taille conséquente est nécessaire, pour qu’il puisse s’y constituer un territoire et s’y épanouir. Un aquarium de 300 Litres est un minimum pour la maintenance d’un couple, et 500 Litres sont nécessaires pour maintenir un harem de 1 mâle et 2 ou 3 femelles.

Ils apprécient un décor rocheux avec de nombreuses cachettes, et aiment se réfugier dans des coquilles de gros gastéropodes marins. Leur corps fin leur permet de se glisser dans de petites failles d’un décor rocheux.

En aquarium, il est préférable de constituer des territoires avec les éléments de décor si l’on souhaite maintenir plusieurs mâles.

Ce poisson calme et paisible se prête très bien à la maintenance dans un aquarium communautaire sur le biotope du lac Tanganyika. Il ignore les autres espèces. Son caractère est calme et curieux, il ne se laisse pas intimider par les autres espèces.

Reproduction du Altolamprologus Compressiceps

C’est un pondeur sur substrat caché. La femelle disparaît dans une coquille et pond de 50 à 200 œufs dont l’incubation dure de 10 à 15 jours selon la température. A l’intérieur de la coquille , elle ventile ses larves pour assurer la bonne oxygénation de ces dernières.

Pendant tout ce temps, le mâle surveille le territoire. Dès la nage libre, les parents ne surveillent plus leur progéniture qui se fera dévorer dans un bac d’ensemble.